L’influence de l’éclairage sur l’apprentissage.

L’influence de l’éclairage sur l’apprentissage.

Premier cas d’école, l’étude pilotée par François Duforez et Damien Léger, attachés au Centre du Sommeil et de la Vigilance de l’Hôtel-Dieu de Paris, et menée avec Philips. Les deux scientifiques ont conduit une étude dans une école d’Ile et Vilaine sur une classe de CM2, avec pour objectif de déterminer l’influence de l’éclairage sur l’apprentissage des élèves grâce à un système modulable.
Résultats : modulé en fonction du moment de la journée et des attentes envers les élèves, l’éclairage peut améliorer de façon significative les performances des élèves. La lumière naturelle reste, bien évidemment, la meilleure source lumineuse possible. « On travaille mieux avec la lumière blanche du matin, plus riche énergétiquement, qu’avec la lumière du soir. Elle améliore significativement les tâches cognitives d’apprentissage et le temps de réaction » déclare François Duforez au Parisien. (Le Parisien.fr).

Des fonctionnalités de l’éclairage particulièrement utiles en hiver.

Répondant à des besoins différents, quatre scénarios ont été identifiés :
– Le matin, période de la journée qui ne demande pas « une attention particulière » : intensité « habituelle » (ensemble de couleurs chaudes et froides)
– Le début de matinée ou d’après-midi, qui correspond à une période de relâchement des enfants et d’efforts à faire en termes de concentration : intensité plus élevée et enrichie en lumière blanche et bleue
– Les périodes courtes mais qui nécessitent un niveau de concentration élevée : intensité plus forte et couleur encore plus froide
– En fin de journée, avant le retour à la maison : couleur plus chaudes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *